Les 5 plus grosses erreurs que font les freelances

Le freelancing est un perpétuel bras de fer. Vous avez l’autonomie d’être votre propre patron, mais nous ne sommes pas toujours les meilleurs employeurs de nous-mêmes. Gardez une longueur d’avance sur la concurrence en évitant ces cinq erreurs fréquentes commises par les freelances.

Défaut de retenue d’impôts

C’est l’un des premiers défis auxquels les indépendants sont confrontés. Les chèques forfaitaires des entrepreneurs peuvent susciter beaucoup d’enthousiasme. Vous déposez le chèque sur votre compte courant pour payer des factures et vous offrir quelque chose d’agréable, et avant même de vous en rendre compte, vous avez tout dépensé sans aucune épargne. Vous êtes sur le point de recevoir une grosse facture d’impôts. Pourquoi ?

L’IRS prélève un impôt sur le travail indépendant de 15,3 %, quel que soit le montant de vos revenus. Malheureusement, le nombre de déductions possibles est limité et il est peu probable que vous puissiez éviter de payer des impôts. En mettant systématiquement de côté 20 % de vos revenus, vous pouvez éviter la charge financière importante que représente une obligation fiscale élevée à l’avenir. Les 15 % servent à payer l’impôt sur le travail indépendant, et les 5 % restants sont utilisés pour aider à payer les impôts d’État et, bien sûr, les frais de préparation de l’impôt – plus vous avez de 1099, plus votre préparation sera coûteuse.

L’incapacité à épargner pour la retraite

Les nouveaux freelances pensent souvent qu’ils n’ont pas les compétences ou les fonds suffisants pour investir dans leur retraite. Lorsque les choses sont difficiles, il peut être difficile de penser à épargner pour la retraite. Si vos projets de freelance arrivent lentement en ce moment, vous économisez peut-être de l’argent. Or, c’est précisément pour cette raison que l’épargne-retraite est si importante. Étant donné l’irrégularité des calendriers de paiement des freelances, disposer d’un endroit où votre argent peut croître régulièrement au fil du temps est un filet de sécurité précieux.

Il est en fait très simple d’ouvrir un IRA, un fonds commun de placement, un CD ou tout autre type de compte d’investissement. Trouvez votre institution financière préférée, et elle vous guidera tout au long du processus en personne ou par téléphone – elle fera même la majeure partie du travail pour vous (après tout, vous lui donnez de l’argent !). En fin de compte, c’est vous, et vous seul, qui êtes responsable de votre propre destin en tant que travailleur indépendant, il est donc temps de commencer à être proactif.

Perte du suivi des dépenses

En tant que freelance, vous devez gérer vos entrées et sorties de fonds. Devez-vous payer des matières premières ? Consacrez-vous des heures de temps non rémunéré et/ou de l’argent à des études avant de réaliser le travail ? Tout cela doit être suivi et ne doit jamais dépasser une limite particulière que vous avez fixée en fonction de la tâche.

En outre, certains clients sont plus faciles à satisfaire que d’autres. Si vous vous trouvez dans l’embarras pour un travail difficile, n’ayez pas peur d’en parler. Ils pourront peut-être vous accorder un budget de dépenses plus important ou augmenter votre salaire horaire pour le couvrir.

Absence d’établissement d’un calendrier

L’établissement d’un calendrier, ainsi que la création d’un budget de travail, est peut-être la chose la plus essentielle que vous puissiez faire pour tirer le meilleur parti de chaque projet et de chaque journée de travail. Si vous arrivez à votre travail chaque matin sans liste ni stratégie, c’est un indice que vous avez peut-être besoin d’aide pour la gestion du temps.

Dressez une liste des tâches à accomplir chaque jour. Tout d’abord, vous aurez besoin d’une liste globale des tâches à faire qui comprendra toutes vos tâches actives et ce qui doit être fait pour chacune d’elles, ainsi que les dates limites. Ensuite, divisez ces listes de tâches de projet en listes de tâches hebdomadaires et quotidiennes. Installez un tableau de marqueurs sur votre lieu de travail et tenez à jour vos étapes et objectifs pour chaque jour et chaque semaine. Google Agenda est également un excellent outil pour créer une pléthore de mini-calendriers qui se synchronisent sur tous vos appareils.

homme regardant un tableau

Ignorer l’autopromotion

Êtes-vous le genre de personne à vous plonger dans une chose et à vous plonger dans une autre après l’avoir terminée ? Eh bien, si vous ne prenez pas le temps de le dire, peu de gens sauront ce que vous avez accompli ! L’autopromotion est une tactique importante dans la gestion de la réputation. Prévoyez du temps pour partager votre travail avec vos réseaux personnels et professionnels.

Comment tenez-vous vos clients passés, actuels et potentiels informés de ce que vous faites ? Envisagez la création d’un site Web de portfolio qui est mis à jour toutes les quelques semaines avec les nouveaux travaux que vous avez réalisés. Êtes-vous le genre d’entrepreneur qui compte sur un flux constant de nouveaux clients ? Envisagez de publier des annonces sur Craigslist, Guru, Thumbtack, Tispr et d’autres sites d’offres d’emploi.

Vous avez beaucoup de connaissances sur des thèmes liés à votre travail de freelance ? Créez un espace blog sur votre site Web qui répond aux questions fréquemment posées dans votre domaine. Le fait d’être reconnu comme un expert dans votre profession peut augmenter considérablement votre valeur perçue par les clients, ce qui se traduit par plus de travail et encore plus de revenus !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.